Soutenez le PS

Adhérez au PS

A propos de l’affaire DSK

Dimanche 15 Mai, Dominique Strauss-Khan, président du F. M.I. et virtuel candidat aux Primaires socialistes et de ce fait à la Présidence de la France en mai 2012 a été inculpé par la police new yorkaise  de plusieurs chefs d’accusation dont « agression sexuelle,  tentative de viol et séquestration ».

Vous pouvez lire ici la déclaration de Martine Aubry à l’issue du Bureau National du 17 Mai.

Vous trouverez ci-dessous  le  Communiqué de la Fédération des Français de l’Etranger:

Communiqué du Premier Secrétaire Fédéral, Pierre-Yves Le Borgn’ 15-05-2011

Chères et chers camarades,

La nouvelle de l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York hier soir nous laisse tous abasourdis. Les chefs d’inculpation qui lui ont été signifiés sont d’une extrême gravité. Il importe en tout état de cause que soit préservée la présomption d’innocence pour que Dominique Strauss-Kahn puisse se défendre, livrer sa version des faits et que toute la lumière soit ainsi établie afin que justice puisse être rendue. Si les faits devaient être avérés, elle serait légitimement sévère.

Les conséquences de ce qui s’est passé à New York sont énormes pour l’homme et sa famille, pour la jeune femme qui a déposé plainte, pour le FMI et pour le Parti Socialiste. A l’approche de nos primaires présidentielles, au-delà des passions et préférences personnelles, nous devons nous attacher à protéger l’unité de notre famille politique. C’est notre bien le plus précieux. Au regard des circonstances, cette responsabilité commune et ce souci de dignité nous obligent plus que jamais.

L’objectif est de battre la droite en 2012 pour transformer la France, fidèles à nos valeurs et à l’écoute des Français. C’est vers eux que nous devons tourner notre énergie, notre engagement et notre rassemblement.

Sincères amitiés socialistes


Personnellement je voudrais ajouter un humble commentaire à ces messages.

Que l’on soit Président du F.M.I.,  ancien ministre, reconnu comme le meilleur atout socialiste pour les futures présidentielles, cultivé, éduqué, n’enlève rien à l’ignominie  des actes qui sont reprochés à DSK.

La victime, jusqu’à ce qu’il soit démontré et reconnu le contraire par la Justice américaine, est une femme, ouvrière, immigrée. Il y a encore quelques années on aurait dit qu’elle faisait partie du « peuple d’en bas ».

Nous les socialistes, savons qu’il n’y a ni peuple d’en haut, ni peuple d’en bas, il y a un peuple et nous voulons défendre ses droits. Pour être crédibles, nous devons mettre nos actes en accord avec nos paroles.

N’oublions pas que selon l’Observatoire National de la Délinquance, 75.000 femmes sont violées par an en France.

Ce chiffre donne le vertige et la mesure de l’urgence.

Notre Parti doit vite tourner la page sur cet incident, s’en tenir à ses priorités telles que définit par Martine Aubry dans son message ci-dessus et travailler d’arrache-pied  pour convaincre par nos idées, nos propositions et nos actes que le Parti Socialistes est réellement le parti de TOUS LES FRANÇAIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.